The Saltyvan Life,  Travel & Co

La cantabrie, surf et road trip

Faire découvrir la van life et le surf

Fin septembre, les vacances d’été sont passées pour beaucoup, mais pour nous c’est la période où l’on charge le van avec les planches de surf, et que l’on prend la route pour la côte atlantique afin de pouvoir goûter l’eau salée un peu plus tranquillement ..

On part donc avec un petit quiver, deux longboards et un shortboard !

On partira donc d’Annecy pour aller jusqu’à Hossegor, puis on descendra en suivant la côte jusqu’à Llanes en Asturie.

Pas le premier !

Je vais alterner des photos de mon premier trip dans le nord de l'Espagne qui date de l'année dernière, à l'époque je voyageais avec mon T5 donc la logistique n'était pas la même ! maintenant avec Salty van, il est plus difficile d'accéder aux plages du fait des restrictions de hauteurs.

Plaja Liencres

Un peu d'histoire

J’ai commencé le surf il y a quelques années avec un voyage sur la côte, et comme beaucoup j’ai passé une semaine à me faire rétamer la face.

Malheureusement c’est sans compter mon masochisme sportif paradoxal concernant les sports de glisse. En clair, je pratique tout ce qui glisse, quitte à n’avoir qu’un niveau basique, mais de quoi se faire déjà plaisir !

C’est pas ça le but, d’ailleurs ?

Deux ans plus tard et après un stage UCPA (représente) j’aménageais sommairement un van et  je reprenais la direction du sud ouest.

Malheureusement, c’est compliqué de conserver un niveau potable avec deux semaines de pratique par an, et c’est pourquoi le surf en rivière est devenu un de mes sports favoris.

Lire l’article sur le surf en rivière

Première partie : Hello Cantabria

On roule autant qu’on peut jusqu’à Hossegor, le but étant de rejoindre Mathieu et Annina, qui sont déja en trip depuis deux semaines et sont en Cantabrie.

On fait un arrêt sur 2 jours histoire de prendre quelques vagues à la plage des casernes du côté de Seignosse, l’idéal pour nous, car le parking est immense, hors-saison, on risque moins de se faire déloger par la maréchaussée !

En 5 trips van en France, je n’ai jamais été amendé.

On met ensuite le cap au nord de l’Espagne.

Quelques mots sur la Cantabrie

Le changement peut faire peur au premier abord, lorsque l’on sort du pays basque, de ses paysages montagneux et de ses températures élevées, la Cantabrie peut paraître moins attrayante. En effet, c’est la région la plus prolifique pour l’élevage espagnol, on se croirait plus en Bretagne que dans le sud !

Ceci à l’avantage de faire un tri au niveau de l’affluence, et en résultante on trouve des emplacements peu fréquentés, on va préférer la côte pour la pratique du surf, et moins pour le dépaysement.

Cependant on apprécie L’équipement des spots, il n’est pas rare de se garer sur un parking au premier abord loin de toute “civilisation” et de le voir bien équipé en sanitaires, douche, accès eau etc …

plaja de Antuerta

C'est mon petit kiff, la plage d'Antuerta est située sur la commune de Ajo, elle offre deux expos, dont une dans une petite crique. Du fait de son éloignement elle est peu fréquentée et le spot est vraiment accessible !

On the road again

Annina, Math et moi sur la plage de Canallave

Plaja de Liencres

On arrive sur Liencres, où l’on retrouve Annina, Math et deux autres vanlifers, On passera deux jours ensemble à surfer

Coucou la machine à laver et le trou dans la combi!

Ce que j’aime à Liencres, c’est le parking ouvert avec la vue sur le spot, la longueur des line-up qui permettent à tout le monde de surfer sans trop se marcher dessus !

Santander, c'est grave nul franchement, les gars vous avez aucun goût
Camille
première expérience en Surf trip

Flat.

Damn, un épisode de flat est annoncé, aucune houle pendant au moins 3 jours. C'est mort pour le surf ! On prend donc les devant et on range les planches pour aller explorer le parc national des pics d'Europe. Picos de Europa, pour les maîtres de la langue.
Ça se situe à l'ouest de la Cantabrie, en dessous de l'Asturie et c'est un massif montagneux encore très sauvage ! Il n'est pas rare d'y croiser des ours. Là on s'en est voulu d'avoir oublié le matos de via ferrata, parce que le paysage en vaut vraiment le coup..

Puente Visego

Sur la route pour les Picos, on s’arrête dans le village de Puente Visego qui possède un centre thermal. En fait on s’est trompé de destination parce que l’on voulait atteindre La Hermida, un village dans lequel une source d’eau chaude se jette dans la rivière …

Autant dire qu’a posteriori j’ai un peu de regret.

Potes

Notre premier aperçu des Picos, est la petite ville de Potes, dernier arrêt avant Fuente De (la fin du monde). On recommande la visite de la ville qui a vraiment son charme avec une architecture montagno-médiévale … On a noté aussi beaucoup de départ de rando dans le village, mais les températures et notre manque de matos nous a obligé à faire l’impasse. On pense que le lieu est vraiment propice à la pratique du VTT ..

Fuente De i los Picos

Grâce à l’appli Park4night, on note la possibilité hors saison de garer le van sur le parking du téléphérique de Fuente De qui après une ascension de 700m vous amène à 1850m d’altitude, dans les montagnes de los picos.

Pour le prix, c’est à faire, c’est rapide et ça permet d’avoir une belle appréciation des reliefs que peut offrir la Cantabrie.

Pour nous, passer des plage ensoleillé à un parking de moyenne montagne à été bien accueilli, on peut bien dormir au frais la nuit !

Malgré la taille imposante du parking, on ne conseille pas de venir se garer en pleine saison, le lieu est extrêmement fréquenté, et vous risquez de vous faire expulser !


Le Pr25 Ruta Vega de Liordes

Comme j’ai expliqué au début de l’article, on est parti surfer, donc au niveau matos montagne, c’est moyen … Par contre le parc est bien balisé et on jette notre dévolu sur le tracé de la ruta vega, qui passe au sud est des Picos et nous fait traverser un cirque et deux cols.

Pour 11 km et 1000 de déniv+ on l’a trouvé bien répartie en difficulté et les paysage sont magnifiques.

On commence la rando par traverser un zone de moyenne montagne assez ombragé dans la forêt pour ensuite atteindre le col de la remona, les ambiences changent totalement à ce niveau.

On passe du paturâge alpin à la haute montagne et les prés font place à des pentes rocailleuses escarpées.

C’est d’ailleurs à cette endroit que l’on a du ressortir les doudounes !

L’arrivée à Liordes se fait accompagné des troupeaux (oui, oui troupeaux) de bouquetins.

C’est à ce moment où l’on a eu la mauvaise surprise d’entendre l’orage. Malheureusement, on est en montagne et le temps change extrêmement vite. Pas prévu sur les modèles météorologiques, on se fait saucer, juste avant d’entamer la descente via le Col d’Embudo.

La descente sur Fuento est vraiement magnifique, mais hyper aérienne avec des passages dans les roches roulantes. On la conseille pas aux débutants !

Plaja de Laga

En remontant sur la côte landaise, on s'arrête à la plaja de Laga, un de mes spots préferés, la houle y est propre et le banc de sable forme une gauche superbe le long des rochers. Déception quand même car les autorités ont interdit de dormir sur le parking de la plage, c'est donc deux spots de replis pour garer le van qui s'offrent à nous, déception.
.
On Notera la première vraie vague de Camille au line up du spot !

Time to go Home

Toutes les bonnes choses ont une fin et c’est en remontant la côte basque et sur Hossegor que l’on passera nos deux derniers jours. Un swell énorme et une sale chute auront eut raison de nos dernières sorties surf, mais on appréciera les perf’ des chargeurs landais sur la Nord..

outdoor - the weekend warrior.fr skate

See you soon Ocean !

Suivez-moi sur les réseaux !

Une question ?

Une interrogation, un besoin d'infos supplémentaire ? N'hésitez pas !