River Surf

Le réveil de l’isère.

8h45

L’alerte est lancée au réveil, dû aux récentes crues, l’Isère possède un débit très élevé, ce qui va nous permettre de pouvoir surfer ce spot, que l’on a l’habitude de ne fréquenter qu’au printemps.

Une chance pour John, qui après avoir découvert le surf de rivière sur spot “safe” la veille, va pouvoir expérimenter l’expérience sauvage totale.

 

Autrement dit : slalomer entre les troncs d’arbre.

 

On embarque donc avec Matt, John et Kris en direction de Grenoble.

Cold as balls

On a  beau avoir déjà surfé le spot, il n’a pas “fonctionné” depuis un certain temps, c’est à dire que le débit n’était pas suffisant. Or on arrive pile le jour de la grosse crue, outre une eau littéralement noire à 11 degrés, c’est un véritable champ d’obstacle pour rester sur la vague, ce à quoi nous pallions avec la présence permanente d’une personne sur la rive pour signaler les débris (entre autre des troncs d’arbre).

 

Mais le plaisir est là et la joie de resurfer un spot inhabituel nous pousse à rester deux heures dans l’eau, avant de finalement jeter l’éponge (plus rapidement pour Kris et moi j’avoue)

surf en rivière - theweekendwarrior.fr - john surf

After Session

On a du mal à arrêter John (un besoin de sensation peut être ?) mais on est quand même bien content de sortir de l’eau avec nos têtes de mineurs.

Le créneau à ne pas manquer a été honoré comme il faut, et on attend le prochain réveil de l’Isère.

Suivez-moi sur les réseaux !

Une question ?

Une interrogation, un besoin d'infos supplémentaire ? N'hésitez pas !